Chahdortt Djavann

Chahdortt Djavann arrived in Paris in 1993 by way of Turkey, after fleeing her native Iran. She was in her mid-twenties and this was her first encounter with the French language. She quickly began studying French on her own, and she enrolled in university courses before devoting herself exclusively to writing. Djavann has penned a variety of works, including influential essays that focus on Islam like Bas les voiles! (2003), Que pense Allah de l’Europe? (2004), and Ne négociez pas avec le régime iranien (2009). Her prolific corpus of published books includes a number of autobiographical works of fiction that question the boundaries between lived experience and fictional representations, ranging from her first text, Je viens d’ailleurs (2002), to Autoportrait de l’autre (2004), to the recent publications Je ne suis pas celle que je suis (2011) and La Dernière Séance (2013). Djavann’s 2006 novel, Comment peut-on être français?, is probably her best-known publication, although her 2008 La Muette has also received considerable attention. Her oeuvre includes a volume featuring essays that grapple with the identity of a woman from the east who takes up residence in a cosmopolitan city of the west: À mon corps défendant, l’Occident (2007). We met in her Parisian apartment for our interview.

Chahdortt Djavann est arrivée à Paris en 1993, étant passée par la Turquie après avoir fui son Iran natal. Elle avait une vingtaine d’années et c’était sa première rencontre avec la langue française. Elle s’est mise à étudier le français toute seule et s’est inscrite dans des cours à l’université avant de se consacrer exclusivement à l’écriture. Chahdortt Djavann a publié une variété de textes, y compris des essais focalisés sur l’Islam comme Bas les voiles! (2003), Que pense Allah de l’Europe? (2004) et Ne négociez pas avec le régime iranien (2009). Son corpus prolifique inclut des ouvrages d’autofiction qui mettent en question les frontières entre l’expérience vécue et les représentations fictionnelles, à commencer par sa première publication, Je viens d’ailleurs (2002), en passant par Autoportrait de l’autre (2004), pour arriver aux textes récents Je ne suis pas celle que je suis (2011) et La Dernière Séance (2013). Son roman Comment peut-on être français ?, publié en 2006, est peut-être son ouvrage le plus connu, mais l’ouvrage intitulé La Muette, paru en 2008, reçoit également beaucoup d’attention. Son œuvre contient un recueil d’essais qui traitent des questions identitaires que se pose une femme venue de l’Orient installée dans une ville cosmopolite de l’ouest : À mon corps défendant, l’Occident (2007). Notre entretien a eu lieu dans son appartement parisien.